Crypto Academy

Qu’est-ce que NFT ? Et pourquoi est-il différent des autres jetons ?

Qu'est-ce que NFT ?

5 min de lecture

Qu'est-ce qu'un jeton non fongible ou NFT ? Est-il différent des autres jetons ? Nous allons le découvrir ensemble.

what is the non-fungible tocken_(NFT)

Qu'est-ce que NFT ? Et pourquoi est-il différent des autres jetons ?

La blockchain et les crypto-monnaies existent depuis des années, mais le NFT est relativement nouveau. Qu’est-ce que c’est ? Techniquement, toute crypto-monnaie est un jeton, mais tout jeton n’est pas une crypto-monnaie. Cela dépend des fonctions qu’il remplit.  Une blockchain est une base de données qui est stockée simultanément sur un très grand nombre d’ordinateurs. Dans le modèle traditionnel de l’Internet, tous les appareils sont connectés à des nœuds centralisés. Dans un système de blockchain, tous les appareils stockent simultanément toutes les informations publiées sur la blockchain. Les jetons sont une entrée de registre dans la blockchain. La caractéristique distinctive de la plupart des tokens est le principe d’interchangeabilité. Le NFT, un jeton non fongible, est un type de jeton cryptographique dont chaque instance est unique et ne peut être échangée ou remplacée par un autre jeton similaire.

Qu’est-ce que le NFT ?

Un NFT fonctionne comme un jeton cryptographique, mais contrairement aux crypto-monnaies telles que le Bitcoin, il n’est pas mutuellement interchangeable, en d’autres termes, il n’est pas fongible.Il y a des choses que l’on ne peut pas remplacer, comme la Joconde. L’original est unique, les autres ne sont que des copies.  C’est pourquoi le format des jetons non interchangeables a été créé afin de transférer des objets uniques sur la blockchain. Chaque NFT est unique et existe en un seul exemplaire, il ne peut pas être séparé, et toutes les informations sur son auteur, son acheteur et toutes les transactions avec lui sont stockées en toute sécurité dans une blockchain. Un NFT est un certificat numérique attaché à un objet unique. La plupart des jetons NFT fonctionnent sur la blockchain Ethereum et utilisent la norme ERC-721 pour les créer.

Sur le plan fonctionnel, ils sont presque identiques aux jetons les plus courants de la norme ERC-20. Mais il existe une exception très importante : la non-interchangeabilité, qui permet aux jetons ERC-721 de confirmer le caractère unique d’un actif. Toute personne qui possède les droits intellectuels d’une œuvre d’art ou d’un produit qui existe sous forme numérique peut créer son jeton NFT. La libération de votre NFT s’appelle le monnayage. Pour monnayer votre dessin ou votre œuvre, il est possible de le faire sur Rarible ou OpenSea et d’autres.

Le NFT n’est pas seulement un outil de tokenisation d’objets d’art numérique et de divers objets de collection. Mais cette technologie a également atteint les services financiers, notamment décentralisés. Au cours des derniers mois, des projets opérant sur le marché du DeFi et utilisant le NFT ont commencé à apparaître. Le propriétaire d’un NFT peut disposer de son jeton à sa guise, y compris le revendre. Jusqu’à présent, cela se produit rarement – le marché des jetons non échangeables est à un stade très précoce de son développement, de sorte que le nombre de reventes de NFT reste insignifiant.

Comment créer mon jeton NFT ?

Il s’avère que la création d’un jeton NFT n’est pas difficile du tout. Au total, pour créer votre jeton NFT, vous avez besoin d’un portefeuille Ethereum, du site Web opensea.io. et du contenu particulier que vous voulez mettre dans le jeton. Allez sur : OpenSea, choisissez Créer/Mes collections. Et au cas où vous ne seriez pas enregistré, vous obtiendrez une fenêtre vous indiquant que vous devez vous connecter via le portefeuille Ethereum. 

Pour ajouter un jeton, vous devez créer une collection pour cela appuyez sur « Créer ». Ajoutez le logo de la collection, le nom de la collection, et la description, voilà une collection créée ! Vous pouvez ajouter des éléments ( jetons ) en cliquant sur « Ajouter des éléments » et dans la fenêtre suivante « Ajouter un nouvel élément ». Ajoutez le fichier média que vous voulez mettre dans le token. Cela peut être une image, une vidéo, un modèle 3D, un son. Les formats autorisés sont JPG, PNG, GIF, SVG, MP4, WEBM, MP3, WAV, OGG, GLB, GLTF, jusqu’à 100 Mo. Ajoutez également le nom du jeton. Vous pouvez ajouter un lien et une description en dessous, et vous pouvez également ajouter diverses caractéristiques au jeton. Vous pouvez également ajouter un contenu verrouillé, qui ne peut être vu que par l’acheteur (le propriétaire de ce jeton). Ensuite, indiquez le nombre d’exemplaires dans lequel le jeton est émis. Cliquez sur « Créer » et le jeton est créé ! Il faut quelques jours pour le vérifier. Ensuite, vous pouvez le vendre si vous le souhaitez. Pour ce faire, cliquez sur « Vendre ». Habituellement, sur Opensea, les ventes se font sous forme d’enchères. Vous n’avez pas besoin de payer pour créer de l’art numérique et le stocker. Il sera nécessaire de vérifier le jeton et de le mettre en vente aux enchères et la commission pour cela sera de 0,03 Ethereum.

Que peut-on vendre sous forme de NFT ?

Tout peut être vendu sous forme de NFT : des images, du texte, de la musique, des vidéos, des billets d’événements, des artefacts de jeux vidéo et de réalité virtuelle, ou même les droits d’utilisation des noms de portefeuilles de crypto-monnaies – c’est-à-dire tout produit numérique qui se veut unique. Les collectionneurs, les joueurs, les grandes publications, les chanteurs, ainsi que les artistes et les amateurs d’art accordent une attention particulière aux NFT.

Le marché des jetons non interchangeables se développe extrêmement rapidement et la technologie et l’infrastructure de la blockchain ont considérablement évolué au cours des dernières années. L’une des futures applications potentielles de NFT est l’enregistrement par blockchain de documents uniques. En raison de la fiabilité de la blockchain, les diplômes, les certificats et divers documents pourraient être émis au format NFT, ce qui contribuerait potentiellement à éliminer le risque de falsification.

Conclusions