Crypto Academy

Blockchain vs. banques

Blockchain vs. banques

5 min de lecture

La création et l'existence des crypto-monnaies et des banques rendent la concurrence et la comparaison inévitables. Découvrez les similitudes et les différences qui existent entre ces dernières.

blockchains vs banks

Blockchain vs. banques

Chaque jour, vous entendez parler de l’existence d’une finance décentralisée qui surpasse les systèmes bancaires à maints égards. Pourtant, en tant qu’être humain, on voudra toujours rester dans le système auquel on est habitué, parce que le diable que l’on connaît est meilleur que l’ange que l’on ne connaît pas. Mais vous serez cependant d’accord avec moi pour dire qu’essayer de nouvelles choses n’est jamais mauvais après tout. Cependant, si vous êtes un novice, vous avez peut-être entendu parler de l’existence des blockchains mais vous n’avez pas vraiment su ou compris la différence qui existe entre elles. Dans cet article, nous allons parler de la différence entre les blockchains et les banques.

La différence entre la blockchain et les banques

La technologie de la chaîne de blocs est considérée comme l’une des technologies les plus révolutionnaires du nouvel âge. Le système bancaire a été caractérisé par des banques centrales qui ont un certain degré de contrôle sur les banques commerciales. Le système bancaire existe depuis des années.  Afin d’établir la différence entre les chaînes de blocs et les banques, il sera important de connaître les avantages des deux systèmes.

Il vous intéressera de savoir qu’une chaîne de blocs est un type de base de données qui collecte une série d’informations et les regroupe en blocs. Les blocs ont une certaine capacité de stockage qui, après avoir été remplis, s’ajoutent aux blocs précédemment remplis, formant ainsi la chaîne de données que nous appelons « Blockchain ». Chaque nouvelle information qui suit le bloc fraîchement ajouté est collectée dans un nouveau bloc qui sera ajouté à la chaîne. L’avantage de cette méthode est qu’elle ne peut pas être piratée. Lorsqu’un bloc est rempli, il est gravé dans la pierre et devient une partie de la chronologie. Chaque bloc de la chaîne reçoit un horodatage exact une fois qu’il est ajouté à la chaîne. La nature centralisée du système bancaire le rend vulnérable au piratage.

La centralisation du système bancaire augmente également le potentiel de périodes économiques difficiles. Cependant, nous allons établir les différences entre les banques et les chaînes de blocs.

Avant tout, Blockchain est une base de données décentralisée qui ne nécessite pas l’intervention d’un tiers pour que les transactions soient effectuées. Alors qu’avec les banques, toutes les transactions sont effectuées par des tiers, qui comprennent les gouvernements ainsi que d’autres institutions financières.

La chaîne de blocs est transparente. Elle conserve la confiance de ses utilisateurs grâce à sa transparence. Elle est transparente en ce sens que chaque transaction est visible par tous les participants, sans possibilité de cacher des informations. Mais les grands livres bancaires sont fermés, complètement privés et isolés. Le public ne reçoit qu’une certaine partie des registres gérés par les banques. 

Alors que la blockchain est disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et 365 jours par an, les banques travaillent à partir d’une heure donnée pendant un nombre de jours déterminé. Avec la chaîne de blocage des bitcoins, les transactions peuvent prendre entre quinze minutes et une heure selon l’encombrement du réseau, contrairement aux banques qui peuvent mettre environ 24 heures et plus particulièrement en cas d’encombrement du réseau. 

Étant donné que ce sont les participants qui font tout le travail sur la blockchain, il n’est pas nécessaire que des tiers interviennent. De ce fait, les coûts sont réduits et le processus d’échange d’actifs est beaucoup plus rentable que les échanges avec les banques. En fait, les utilisateurs ont la possibilité de déterminer le montant qu’ils sont prêts à payer. Cela est intéressant car cela crée un marché ouvert ou si l’utilisateur fixe ses frais à un prix non favorable, sa transaction risque de ne pas être traitée.

La chaîne de blocs est résistante aux erreurs. C’est un moyen beaucoup plus sûr de stocker des informations en raison de sa résistance à l’altération, à la modification ou même à la suppression des données. Une fois qu’une information est stockée, elle ne peut être perdue ou effacée et la chaîne garde une trace de tout ce qui la suit. Tous les enregistrements sont irréversibles. Alors que les grands livres bancaires ne le garantissent pas et qu’ils peuvent être modifiés ou changés séparément, ce qui les rend moins fiables.

Alors que les chaînes publiques permettent à des participants du monde entier de s’y joindre à tout moment et de n’importe quel endroit, les banques ne le proposent pas. Il faut des jours à une banque pour traiter les transactions et parvenir à un règlement.

En conclusion, compte tenu de la comparaison effectuée, les blockchains sont plus sûres et plus sécurisées. La blockchain est susceptible de rendre les opérations commerciales et gouvernementales plus précises, plus efficaces, plus sûres et moins chères, avec moins d’intermédiaires.

Conclusions