Crypto Academy

Soft/Hard Fork

Soft/Hard Fork

6 min de lecture

Découvrez ce que signifie le fork, ses divers types, quand et pourquoi il se produit généralement.

what's hard vs soft fork

Soft/Hard Fork

Les termes soft fork et hard fork reviennent souvent dans la crypto-sphère. Dans cet article, nous allons essayer d’expliquer ce que sont le hard fork et le soft fork, quelle est la différence entre ces deux concepts. 

Qu’est-ce qu’un fork?                                   

Les altcoins sont apparus en 2011, perturbant la primauté de la première crypto-monnaie – le bitcoin. Les racines de la plupart des Altcoins poussent précisément à partir du Bitcoin, et le fork est la cause de ce processus. Autrement dit, un fork est un changement de règles dans lequel un bloc de la blockchain est considéré comme authentique (valide). Par conséquent, les utilisateurs votent pour un fork en téléchargeant un nouveau logiciel.

Types de forks

Il existe deux principaux types de forks : les soft forks et les hard forks (modification « douce » et modification « dure ».) Un soft fork est une modification d’un protocole logiciel qui est combinée avec une version précédente. À savoir, c’est une forme douce du changement de règle où les pièces de coin de l’ancienne version de Blockchain peuvent pleinement interagir avec les pièces de coin de la nouvelle version. Le soft fork de Bitcoin est un sujet brûlant au sein de l’industrie des crypto-monnaies.

Contrairement au hard fork, qui nécessite que (presque) tous les nœuds se mettent à jour et se mettent d’accord sur une nouvelle version, ce type de fork ne nécessite que le soutien fractionné des mineurs qui mettent à jour leur logiciel. 

Le hard fork est un passage radical à un nouveau protocole incompatible avec la version précédente ou une séparation complète de la blockchain en deux branches indépendantes. Les blocs authentiques de la nouvelle version ne sont absolument pas pris en charge par l’ancienne. Le hard fork le plus populaire dans la sphère des crypto-monnaies a été le hard fork de l’ether. Cette crypto-monnaie s’est scindée en deux camps : Ethereum et Ethereum Classic. Dans un hard fork, tous les nœuds et les mineurs passent à la dernière version du logiciel du protocole, au cas où ils voudraient passer à une nouvelle chaîne bifurquée. Cela crée la bifurcation dans la Blockchain. Par conséquent, il existe deux voies : la voie menant à une nouvelle Blockchain améliorée et la voie suivant les anciennes règles. Le hard fork ne se produit généralement que lorsqu’il y a un soutien suffisant de la part de la communauté des mineurs. Lorsqu’une majorité de mineurs accepte de mettre à niveau ou de forker, les développeurs de la blockchain commencent à travailler sur la mise à jour du code. En règle générale, le nombre d’accords ne doit pas être inférieur à 95 %.

Pourquoi un hard fork ?

Un hard fork peut être initié par les membres de l’équipe de développement ou les mineurs. L’essentiel est de réunir un groupe important de personnes capables de modifier le protocole source. Le dégroupage est impossible sans ingénieurs Blockchain qualifiés. L’objectif de la conduite de mises à jour majeures est de corriger les failles qui entravent le fonctionnement du réseau Blockchain. Des groupes individuels au sein de la communauté peuvent proposer différentes solutions au problème, et s’ils ne parviennent pas à un consensus, une scission ou un fork se produit.

Les fameux hard forks

Lorsqu’on leur demande ce qu’est un hard fork bitcoin, beaucoup de gens se souviennent de Bitcoin Cash (BCH). Cet actif est apparu en 2017 à la suite d’un hard fork sur la blockchain bitcoin. La crypto-monnaie existe toujours avec succès à ce jour. Le bitcoin et le bitcoin cash partagent une histoire commune jusqu’à la blockchain 478 558. Bitcoin Cash est né d’un désaccord au sein de la communauté sur le véritable concept de la crypto-monnaie défini par le créateur du bitcoin, Satoshi Nakamoto. La principale pomme de discorde était la taille des blocs et la mise en œuvre du système Segregated Witness. Un autre exemple célèbre concerne l’Ethereum (ETH), une branche réussie de la crypto-monnaie connue aujourd’hui sous le nom d’Ethereum Classic (ETC). Elle a été créée après le piratage de l’organisation autonome décentralisée (DAO) et le vol de 50 millions de dollars en ETH. La communauté Ethereum a réfléchi à la manière de gérer les conséquences de ce piratage, et la plupart ont décidé d’organiser un hard fork sur un bloc de 1 920 000. C’est ainsi que l’Ethereum fork a vu le jour.

Comment cela fonctionne-t-il dans les crypto-monnaies ?

Dans le cas des crypto-monnaies, un Fork fait référence à un changement des règles de fonctionnement qui consiste à introduire des modifications dans le protocole. En d’autres termes, il est nécessaire de mettre en œuvre de sérieux changements dans le fonctionnement pour rendre le bitcoin (ou toute autre crypto) meilleur et plus sûr. L’amélioration du système en termes de fonctionnement technique et l’élimination de certaines vulnérabilités constituent l’objectif principal des hard et soft forks. Par exemple, des questions telles que la vitesse des transactions ou les problèmes d’extensibilité du réseau peuvent être traitées par les forks.

Les versions des crypto-monnaies, créées par des forks, sont considérées comme plus avancées en termes techniques. Ces procédés techniques sont appelés à faciliter et à améliorer le fonctionnement du système, comme nous l’avons dit précédemment. Dans certains cas, il y a un conflit entre les développeurs. Certains pensent que le système doit rester inchangé, les autres insistent sur une conversion technique. De tels changements ont eu lieu dans les communautés du Bitcoin et de l’Ethereum (la deuxième crypto-monnaie la plus populaire au monde).

Cependant, à mesure que l’industrie de la blockchain évolue, les mises à jour majeures du code sont essentielles. Si les mises à jour sont bien faites et significatives, la crypto-monnaie en bénéficiera et les risques ne sont pas aussi élevés qu’ils le semblent. Mais, soyez prudent et regardez la situation objectivement. Bonne chance !

CONCLUSIONS