Crypto Academy

Quelle est l’origine des crypto-monnaies ?

Quelle est l'origine des crypto-monnaies ?

5 min de lecture

Découvrez où a germé l'idée des crypto-monnaies.

What is the origin of cryptos

Quelle est l'origine des crypto-monnaies ?

La crypto-monnaie est un actif numérique qui a été conçu pour fonctionner comme un moyen d’échange où les jetons des individus sont stockées dans un grand livre qui existe sous la forme d’une base de données informatisée. Cette base de données utilise une cryptographie puissante pour sécuriser les enregistrements des transactions, contrôler la création de nouveaux jetons et vérifier le transfert de propriété des jetons. Il s’agit d’une monnaie électronique purement Peer-to-Peer qui permet des paiements en ligne sans l’intervention d’institutions financières. Il peut également être considéré comme une forme de paiement qui peut être échangée contre des biens et des services. Contrairement aux systèmes bancaires qui sont centralisés, les crypto-monnaies sont décentralisées.

Comment tout a commencé ?

En 1983, David Chaum a conçu une monnaie électronique cryptographique anonyme qu’il a appelée ecash. Quelque temps plus tard, en 1995, cette monnaie électronique a été mise en œuvre par Digicash. Digicash est une première forme de paiement qui nécessitait un logiciel utilisateur pour désigner les clés cryptées avant qu’elles ne soient envoyées à un destinataire et aussi pour retirer des billets d’une banque. Cette monnaie a attiré une grande couverture médiatique et même celle de Microsoft qui voulait mettre Digicash sur chaque PC Windows en échange de 180 millions de dollars. En 1998, Wei Dai, un ingénieur informatique connu pour ses grandes contributions dans le domaine de la cryptographie et des crypto-monnaies, a publié une description de la « b-monnaie ». Il l’a décrit comme un système de monnaie électronique anonyme distribué. Dans sa proposition, il a décrit deux façons de conserver les données d’une transaction.

Les avantages des crypto-monnaies à l’avenir

Dans la première méthode, chaque participant conservera une base de données séparée de la quantité appartenant aux utilisateurs et tous ces enregistrements sont maintenus par un ensemble spécifique d’utilisateurs. Dans la seconde méthode, les détenteurs des enregistrements des transactions sont incités à rester honnêtes puisque leur argent se trouve sur un compte spécial et peut être perdu si une quelconque forme de malhonnêteté est détectée. 

Plus tard, en 2005, Nick Szabo, un informaticien, juriste et cryptographe, a conçu un mécanisme pour une monnaie numérique décentralisée qu’il a appelé « Bitgold ». Bien que le Bitgold n’ait jamais été mis en œuvre, il a été considéré comme un présage direct de l’architecture Bitcoin. 

Comme le bitcoin et d’autres crypto-monnaies, le Bitgold était décrit comme un système de monnaie électronique qui exigeait des utilisateurs qu’ils effectuent un calcul cryptographique à connaissance zéro dans lequel une partie prouve aux autres qu’un certain nombre d’efforts de calcul ont été investis dans un but précis.

Une fois les calculs effectués, les vérificateurs peuvent alors confirmer la transaction avec un effort minimal. Cette méthode est connue sous le nom de preuve de travail (PoW), inventée par Cynthia Dwork et Moni Naor en 1993 comme un moyen de parer aux attaques par déni de service et autres abus de service.

L’argent liquide perd de sa pertinence, tandis que l’argent numérique se répand. Le bitcoin et les autres crypto-monnaies, qui ont généré ces dernières années beaucoup plus de profits que les actifs traditionnels, en profitent. De nombreux économistes ont tendance à croire qu’à l’avenir, la monnaie papier disparaîtra totalement et sera remplacée par la monnaie électronique, c’est-à-dire que l’essence de la monnaie restera inchangée, mais que sa forme changera à mesure que la monnaie entrera dans le domaine de la réalité virtuelle. 

La place des crypto-monnaies dans la théorie monétaire moderne est encore débattue, mais en pratique, l’argent virtuel devient la monnaie de l’économie mondiale et de ses marchés financiers. Aussi, la transformation des types d’argent est due à l’influence du développement légitime de la société. Évidemment, le processus de changement des types de monnaie est facilité par les progrès technologiques et scientifiques. On pense que cela contribue à donner un élan supplémentaire au développement et à l’utilisation plus large des crypto-monnaies.

L’émergence des crypto-monnaies a toutefois conduit à la création et à l’exploitation de nouveaux réseaux mondiaux et décentralisés qui ont été utilisés par plus de 100 millions de personnes dans le monde pour transférer des milliards de dollars de valeur. Ces réseaux ont facilité les transactions sans l’intervention d’une tierce partie. Il s’agit en effet d’un développement important pour le monde numérique, qui peut mieux s’adapter au siècle dans lequel nous nous trouvons.

Conclusions