Crypto Academy

Comment fonctionnent les blockchains ?

Comment fonctionnent les blockchains ?

5 min de lecture

Avec la popularité des crypto-monnaies, un concept tel que la blockchain s'est fait connaître. Qu'est-ce que c'est et comment fonctionne-t-il ?

Blockchain work

Comment fonctionnent les blockchains ?

Aujourd’hui, le mot blockchain est devenu très célèbre. Mais qu’est-ce qu’il signifie ?
La Blockchain est une technologie qui traite, sauvegarde les informations et identifie le client.

La technologie blockchain est :

    • Transparente, elle sauvegarde toutes les informations sur toutes les opérations du système ;
    • Indépendante, toutes les informations sont stockées sur de nombreux ordinateurs des participants, et pas seulement sur le serveur central ;
    • Stable, car il est impossible de supprimer ou de modifier les informations précédentes, il suffit de mettre en œuvre un nouvel accord.

La technologie blockchain a conquis sa popularité avec les crypto-monnaies. Aujourd’hui, elle a commencé à être utilisée dans l’administration publique, le droit, la banque et d’autres domaines.

Le principal inconvénient de la blockchain est considéré comme certaines exigences pour l’ordinateur et la vitesse Internet des membres du réseau, car l’enregistrement des transactions nécessite le traitement de grandes quantités de données. Cela entraîne une forte consommation d’énergie pour assurer les opérations dans le système.

Comment fonctionnent les Blockchains ?

Si vous voulez acheter des bitcoins, par exemple, à un autre membre du réseau, la blockchain forme cette opération dans un bloc avec d’autres transactions similaires, et ce bloc comprendra le numéro et le hachage du bloc précédent. Lorsque le bloc est formé, il est envoyé à tous les participants du système blockchain.

Chaque participant enregistre le bloc dans sa base de données s’il n’y a pas d’erreur. Ensuite, le bloc est ajouté à la chaîne des blocs précédents et contient donc des informations sur toutes les transactions précédentes. 

Après cela, la propriété du bitcoin vous est transférée.

Toutes les transactions sont effectuées directement entre les membres du réseau. Et elles sont réalisées grâce au fait que leurs ordinateurs sont connectés à un seul réseau – une blockchain. Dans les réseaux blockchain, à un moment donné, plusieurs transactions doivent être enregistrées en même temps, par exemple les transactions avec des bitcoins, qui sont formées par le système en un seul bloc. Une séquence de plusieurs blocs de ce type est appelée une chaîne, et une telle chaîne est continue et ininterrompue, car chaque bloc a une référence au bloc précédent. Les transactions ne peuvent pas non plus être supprimées ou modifiées – vous pouvez seulement en ajouter de nouvelles. Par conséquent, vous pouvez toujours consulter les informations relatives au transfert de propriété d’un actif depuis le moment de sa création, par exemple, pour savoir qui possédait cet actif auparavant.

En conclusion, afin d’effectuer des opérations dans le réseau blockchain, il est nécessaire de disposer de portefeuilles spéciaux pour stocker les informations. Toutes les informations relatives aux portefeuilles et aux transactions effectuées avec eux sont protégées par cryptage. L’acheteur et le vendeur de l’actif confirment la transaction avec des clés cryptographiques qui sont des codes numériques uniques spéciaux.

La technologie blockchain utilise la cryptographie comme moyen de protéger l’identité des utilisateurs, de sécuriser les transactions et de protéger toutes les informations et leur stockage. Par conséquent, toute personne qui utilise la blockchain peut être pleinement assurée qu’une fois que quelque chose est écrit sur la blockchain, cela est fait de manière légitime et d’une manière qui préserve la sécurité. Diverses techniques cryptographiques garantissent la pérennité du journal des transactions de la blockchain, résolvent le problème de l’authentification et contrôlent l’accès au réseau et aux données de la blockchain dans son ensemble. La blockchain utilise des techniques de cryptage telles que les fonctions de hachage, les clés et les signatures numériques.

Conclusions